NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES, QUI SONT LES PLUS FIDELES ?

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
white-women-black-men

La réponse à cette question peut sembler très facile selon qu’on est un homme ou une femme. Mais, commençons d’abord par parler de la fidélité dans une relation amoureuse. Pour un grand nombre de couples, la fidélité est une garantie de la qualité de leur relation amoureuse. Tant que les partenaires restent fidèles l’un à l’autre, ils considèrent que le couple est solide et que les différends entre eux ne sont que des contretemps normaux. Donc, la fidélité se conçoit et se vit comme une preuve d’amour pour certains.

Mais les choses se compliquent lorsque l’on considère certaines réalités ; et, à ce moment, d’autres vous diront que la fidélité n’est en aucune manière une preuve d’amour. Tenez, Il existe des tas d’hommes et de femmes qui s’aiment sincèrement sans être fidèles ; et, inversement, il existe beaucoup de couples fidèles qui ne s’aiment pas. En ce qui concerne ces derniers, ils pratiquent la fidélité pour se rassurer ou parce qu’ils n’ont pas d’occasions de voir ailleurs. Ils sont corsetés dans un mode de vie incontestable mais ne s’aiment pas forcément. Et là encore, on peut se poser la question  de savoir pourquoi est-on fidèle ? Est-ce par amour, parce que c’est la règle, ou par peur des conséquences de l’infidélité.

En Afrique, particulièrement au Congo-Kinshasa, la plupart des femmes rencontrées accusent les hommes d’être les plus infidèles en amour. Surtout que certaines traditions rdcongolaises permettent la polygamie. Pour Francine, 43 ans, « la femme est la seule à qui l’on exige la fidélité… les hommes peuvent tout se permettre sans que personne ne s’en émeuve ». Marie, 36 ans, « les hommes sont des infidèles depuis la nuit des temps et c’est eux qui poussent les femmes à le devenir ». Mais selon Paul, « les femmes sont, dans la majeure partie des cas responsables des infidélités des hommes à cause de leurs insuffisances ». Jacques, 35 ans, « le concept d’infidélité n’est pas du tout africain et ce n’est pas de l’infidélité que d’avoir plusieurs femmes ou copines ». Henri, 65 ans, « l’infidélité est le fait de cesser d’aimer une personne pour un autre amour ; mais on peut continuer à aimer sa compagne et se découvrir des sentiments pour une autre personne… C’est comme adorer manger du poisson salé tout en se régalant des frites… Ces deux amours ne s’excluent pas !». Vous l’aurez compris, le débat sur la fidélité est très complexe. Si pour certains, ces sont les hommes et les femmes ; pour d’autres, les causes de l’infidélité sont de plusieurs ordres : financiers, sexuels, environnementaux ou même psychologiques.  Mais dans la ville de Kinshasa, la majorité des interviewés pensent que les hommes sont les plus infidèles en amour. Partagez-vous ce point de vue ?

[fbcomments]