NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

DOSSIER – FALLY ACCUSE PAR UN PRODUCTEUR ANGOLAIS

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Fally Ipupa

C’est avec une grande surprise que le public kinois a eu échos récemment d’une affaire dure à avaler. Il s’agirait d’un litige avec le Producteur Angolais David Domingo qui accuse notre Fally national, d’escroquerie autour d’une somme de 30.000 Dollars.

En effet le dossier remonte à l’année 2011. Voici quelques détails concernant la plainte de David Domingo.

Le producteur angolais aurait pris contact avec l’artiste pour une production à Kabinda en Angola.

Toujours d’après la version du producteur, il aurait été Reçu dans une chambre du Grand Hôtel de Kinshasa, loué par Fally ou les parties aurait fixé le cachet de la star à 45.000 Dollars.

Le plaignant angolais explique qu’un contrat aurait été signé entre les deux partis selon lequel 20.000 Dollars devait être versé à l’artiste dès la signature du contrat et la remise du reliquat interviendrait une fois que Fally aurait fait le déplacement pour Kabinda. Les 20.000Usd auraient été directement remis à la star dans la chambre d’hôtel.

Le déplacement devait se faire par route jusqu’en Angola.  Le  producteur David Domingo dit avoir pris toutes les dispositions pour permettre à Dicap et son groupe d’arriver à bon port. Leur entente prévoyait que l’artiste arrive à Kabinda deux jours avant la production… Toutes les dispositions avec les autorités angolaises auraient été prises.

Au jour du départ de Kinshasa pour l’Angola, Domingo dit avoir reçu un appel de Fally Ipupa exigeant qu’il rajoute une autre partie de la somme pour que cela facilite son déplacement. Le producteur cédera à  cette demande voulant à tout prix réaliser sa production car des nombreux billets avaient déjà été vendus. Par le biais d’un intermédiaire, monsieur Domingo aurait expédié 10.000Usd de plus à la star.

Curieusement, jusqu’à la veille de l’événement, Fally Ipupa n’était toujours pas arrivé en sol angolais. C’est le jour même de la manifestation vers 11h que le producteur dit avoir reçu un coup de fil de Fally, lui expliquant son impossibilité à passer à la frontière.

Selon les propos du producteur, Fally ne serait jamais arrivé à la frontière de l’Angola; car lui-même était sur place et n’a jamais vu la superstar. De plus des précautions auraient été prises pour que  des policiers angolais puisent escorter l’artiste une fois qu’il mettrait les pieds en terre angolaise.  De ce fait, la raison invoquée par Fally ne serait pas plausible selon le producteur.

Quelques jours plus tard, c’est le producteur qui se déplacera pour Kinshasa afin de clarifier la situation. Malheureusement, l’artiste était introuvable… Après plusieurs recherches, monsieur Domingo aurait surpris Fally en pleine répétition, alors qu’il prétendait être à Paris. Après avoir averti les autorités policières, les policiers demanderont à Fally de se présenter au poste de police le plus vite.  Les parties se conviendront de trouver une entente à l’amiable.

D’après Domingo, la situation n’avancera pas, et la rencontre aurait débouche sur une grande dispute. Fally voulant fixer une autre date pour une possible prestation, alors que le producteur  refuserait de le produire et réclamerait la restitution des sommes versées. L’avocat de l’artiste aurait même exigé au producteur de rajouter 45.000 Usd aux sommes déjà versé pour une éventuelle production à Kabinda; une année après le malheureux incident.

Ne trouvant toujours pas de solution, monsieur Domingo décidera de déposer une plainte auprès du parquet en vue de trouver une meilleure solution. Malheureusement, il ne trouve toujours pas de solution jusqu’à ce jour. L’affaire en serait  maintenant à sa 4 ème année.

L’espoir vient tout de même de renaître du côté du producteur en vue de l’obtention d’une solution, après sa rencontre récente avec le Procureur Général de la République.

Monsieur David Domingo promet de poursuivre Fally Ipupa Dicap La Merveille, jusqu’au remboursement de son argent.

Le public kinois espère que cette affaire sera tirée au clair le plus vite, afin que le culte voué à leur star ne soit entaché d’aucune impureté.

Affaire à suivre…