NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

DIDDY- L’INCROYABLE SURPRISE DU RAPPEUR!!!

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
P DIDDY

Depuis quelques jours nous assistons à une série des réactions suite à un coup de marketing venant d’un fabriquant des vêtements  prêt-à-porter .

H&M se trouve depuis dimanche au cœur d’une polémique sur les réseaux sociaux. À l’occasion du lancement de sa nouvelle collection pour les jeunes garçons, le géant du prêt-à-porter a mis en ligne, sur son site au Royaume-Uni, la photo d’un petit garçon noir portant une inscription jugée raciste sur son sweat-shirt: «Coolest monkey in the jungle». Traduction: «Le singe le plus cool de la jungle».

Ce lancement a suscité des réactions aussi dans le milieu des nombreux artistes que sur le net. Après de la décision l’artiste The Weeknd; G-Easy de rompre leur contrat contrat avec la marque, vient ensuite la réaction très surprenante du  rappeur et homme d’affaires américain P.Diddy.

C’est une photo qui, en trois jours, a fait le tour du web. En faisant porter à un jeune mannequin noir un sweat-shirt avec l’inscription “Coolest monkey in the jungle” (“Le singe le plus cool de la jungle”), H&M a suscité l’indignation des internautes. Contactée par Europe 1 lundi, la marque suédoise a présenté ses excuses.

H&M

 

Outre la polémique, l’image du modèle a beaucoup circulé, allant jusqu’à faire l’objet de détournements. Dans un tweet publié lundi, le rappeur et homme d’affaires américain P.Diddy a rendu hommage au petit garçon noir dont le message sur le sweat-shirt a été retouché : “Le roi le plus cool du monde”, peut-on lire en anglais. P.Diddy a par ailleurs offert au jeune modèle un contrat d’un million de dollars (plus de 830.000 euros, ndlr) afin qu’il pose pour sa marque de vêtements Sean John.

Contacté par Le Figaro lundi matin, le groupe suédois a présenté ses excuses face à la colère des internautes: «Nous sommes sincèrement navrés que cette image ait pu être perçue comme une offense». Le visuel controversé a été retiré du site britannique et de «tous les canaux de communication» de la marque.

[fbcomments]