NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

DÉCOUVREZ CE QU’EST LE SLAM AVEC MICROMEGA!

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
LE SLAM
Mbet Mobile

Claquer les mots, dire son ressenti, prendre la parole, ou plus l’arracher c’est cela slamer !  C’est oser dire les choses, dire parce qu’il le faut, c’est dire pour vivre. Et à Kinshasa, beaucoup excellent dans cet art oratoire qui semble aujourd’hui prendre la place du griot qui non seulement racontait l’histoire passée des peuples dans nos traditions mais pouvait aussi chanter ses espérances, préserver sa culture, parler de ses valeurs ou encore raconter les épopées des rois.

Le slameur congolais parle de son peuple, de son époque, de l’actualité d’ici et d’ailleurs. Alors que cet art-mouvement prend de plus en plus de l’ampleur au Congo, si certains sortent des albums de slam, des singles de slam, il y en a d’autres qui préfèrent laisser des traces écrites de leurs textes.

microMEGA Bandefu Bokoli est Poète et Slameur congolais qui lui  aime à dire que « le slam, c’est de la poésie à lire avec les oreilles ». Car oui, le slam c’est avant tout de la poésie mais une poésie qui se dit, qui se partage. MicroMEGA vient de publier son deuxième recueil de slam/poème «  Rimes Nationales ». C’est un recueil, riche de 10 textes slams  qui traduisent les espérances et les doutes d’une génération.

Amoureux de la langue française, microMEGA définit son style comme « une démo des mots lisses qui démolissent des maux ». Acrobate du verbe, il ne peut s’empêcher d’exécuter des tours d’esprit sur le fil des idées, ni de voyager dans sa tête avec des « mots-valises » ; mais il ne peut s’empêcher non plus de mettre sa plume au service de sa Nation et de l’humanité, car en étant une voix des sans-voix, il fait de la poésie son champ de bataille pour un monde poétique pour tous.

Vous pouvez vous procurer son recueil «  Rimes Nationales » dans les librairies MediasPaul. Toutefois voici un extrait de son texte « corruption »:

Tu n’es qu’une fausse monnaie

Dont l’usage est condamné !

Avec un cœur déterminé

Nous voulons te déraciner,

Car tu ressembles à l’ivraie

Et tu gênes notre croissance :

Nous voulons donc te séparer

Du bon grain d’intelligence.

[fbcomments]