NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

“DANSE YA BA BOSS” A QUI APPARTIENT-ELLE? KOFFI OLOMIDE RÉPONDS…

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
KOFFI OLOMIDE  à L'Hotel Invest (14)

il y’a quelques mois, Koffi Olomide le leader du groupe Quartier Latin avait accueilli au sein de sa structure un jeune animateur, Kiriku, un ancien membre de la Jet 7 de Ferre Gola. C’est avec l’arrivée de Kiriku que le Grand Mopao avait lancé le cri “Danse ya ba boss”.

Curieusement dans la même période, soit le dernier trimestre de l’année 2016, le Padre se préparait à mettre sur le marché le générique “Boss” mettant en exergue la “danse des boss”. Suite à cela, les réclamations du droit de paternité du fameux cri ont commencé à se faire entendre de part et d’autre.

A l’occasion de son passage sur CongoWeb Tv, le dimanche 26 février 2017, Koffi Olomide a été questionné sur le dossier.

Congoweb tv: Pourquoi utilisez-vous  le cri “Danse ya ba boss” réclamé par Ferre Gola?

Koffi Olomide: Ce n’est pas moi qui ai lancé ce cri, c’est l’animateur Kirikou, qui fait aujourd’hui partie du Quartier Latin International. C’est son apport dans le travail que nous réalisons au sein du groupe.

Congoweb Tv: mais l’artiste Ferre Gola estime en être le propriétaire, qu’en pensez-vous?

Koffi Olomide: A dire vrai, c’est à Kiriku de vous répondre à ce sujet, car de son côté aussi, il affirme en être le propriétaire. Et pour aller plus loin dans la réflexion, je ne vois pas pourquoi l’utilisation de ce cri par d’autres personnes doit déranger certains. A une certaine époque, les orchestres ont  pratiquement tous dansé les mêmes cri à l’exemple de: Kibinda Nkoy que nous avions inséré dans l’album Wake Up, Kwasa-Kwasa de Pépé Kallé, Tshaku Libondanse de King Kester Emeneya et même Ndombolo mis en place par le Wenge Musica.  Donc, il n’y a pas lieu que l’on débatte la dessus.

Ainsi, pour ce qui concerne la propriété de cette oeuvre, il vaut interroger Kiriku; mais dans tous les cas ça ne nous dérange pas que Ferre Gola ou d’autre groupe de musique puissent en faire usage, à chacun de le danser comme bon lui semble.

Voici que vous avez un point de vue clair et précis de Koffi Olomide, concernant la polémique qui semble voir le jour, avec son jeune frère Ferre Gola. Pour Koffi Olomide, il est venu le moment, pour les artistes congolais, de laisser tomber toutes les choses qui ne permettent pas à la musique  congolaise de s’épanouir.