NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

CUISINE: L’ ATTIEKE, UNE SPÉCIALITÉ IVOIRIENNE QUI S’EXPORTE FACILEMENT

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
image_2020-11-06_084644

Dès votre arrivée en Côte d’ Ivoire, il y a des choses qui ne pourront pas passer inaperçues. On citera la musique, le Nouchi (argot ivoirien),le boucantier( frimeur),  les Ziguéhis ( bad boys), le Binguiste (Mikiliste),  la dolce vita mais aussi la cuisine ivoirienne.

Dans cette alimentation ivoirienne, il y a un mets traditionnel ivoirien à base de manioc, appelé Attiéké (national). Et venir en Côte d’Ivoire, sans goûter “Attiéké”, on est vraiment un gaou ( personne ignorante).

Le mot “ Attiéké” est une déformation du mot “Adjeké” de la langue Ébrié , parlée dans le Sud de la Côte d’Ivoire. Et les femmes Ebriées confectionnent cette spécialité culinaire pour vendre .Au jour d’ aujourd’ hui, sa consommation est devenue si grande dans tout le pays et, au fils des années, plusieurs variantes se sont développées ( Agbodjama, Attiéké petit grain,Attiéké de garba), mêmes dans d’ autres pays de l’Afrique Occidentale et dans la diaspora africaine au monde.

Pour sa préparation, le manioc est épluché, broyé et mélangé à une petite quantité de manioc fermenté. Ensuite, la pâte obtenue est essorée, tamisée, séchée et vannée, puis mise à cuire à la vapeur. Après quelques minutes de cuisson, l’ Attiéké est prêt à être consommé.

Notons que l’Attiéké se consomme traditionnellement en accompagnement de viandes ou des poissons, souvent avec une sauce. On peut manger Attiéké avec omelette, avec avocat et parfois mêmes avec de graines d’arachides grillées. Attention, il a la réputation de faire dormir !

[fbcomments]