NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

CAN 2019 OUGANDA-RDC: CE QU’ ILS ONT DIT AVANT LE MATCH

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
CAN 2019 OUGANDA-RDC
Voila Banner 468×60

Pour cette 7e confrontation entre les Cranes de l’Ouganda et les Léopards de la RDC, l’opposition s’annonce très difficile cet après-midi caniculaire au Caire. Comme dit le dicton, “c’est ici que les Romains s’empoignèrent”. Il n’y aura pas des quartiers entre les 22 joueurs et les 2 coaches. Ce sont les plus professionnels et disciplinés qui feront la différence.

Sur le papier, la RDC part avec la faveur des pronostics mais les Ougandais ont des joueurs expérimentés conduits par le gardien et capitaine, Denis Onyango.

Et ce matin , les commentaires fusent de partout. Voici ce que les entraîneurs et joueurs ont dit en conférence de presse( de presque ):

°SÉBASTIEN DESABRE (coach Ouganda): “ Je veux dépendre des joueurs expérimentés. Notre objectif est de passer la phase de groupes”..
°DENIS ONYANGO ( gardien et capitaine des Cranes ): “ En 2017, c’était très difficile car c’était notre 1ere CAN depuis 39 ans.Cette fois, nous avons acquis plus d’ expériences. Ce n’ est pas un groupe facile. Le 1er match est important. Nous ne voulions pas jouer contre l’ Egypte et nous connaissons les qualités de la RDC et nous nous battrons pour obtenir le bon résultat”.

°MARCEL TISSERAND ( défenseur RDC): “Sur papier, on a des joueurs très supérieurs..Après, on ne va pas dénigrer cette équipe d’Ouganda. C’est une équipe qui est très disciplinée”.

°FLORENT IBENGE ( coach RDC): “ On est là pour jouer notre chance à fond comme tous les autres, et pour aller au bout comme tous les autres. On ne se sent pas moins forts comme tous les autres”.

°YOUSSOUF MULUMBU ( capitaine de la RDC, incertain pour ce match ):” On a beaucoup travaillé cette semaine. On sait ce qu’on a à corriger. Il faut que ces choses là entrent dans nos crânes. Il y a beaucoup des talents dans cette équipe mais on a tendance à s’éparpiller parce que chacun fait des siennes”.