NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

CAMEROUN: UN ÉLÈVE DE 15 ANS A POIGNARDÉ SON PROFESSEUR DE MATHÉMATIQUES

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
AAAAAAAA
Mbet – header 7

Le cameroun vient de rejoindre la liste des pays d’Afrique où le taux de  violence est très élevé. Les parents sont très préoccupés par la sécurité de leurs enfants car sur le continent, la violence est devenue permanente et très récurrente dans le milieu juvénile.

C’est le triste constat qui est fait depuis quelques temps dans les établissements scolaires au Cameroun, où l’insécurité est de plus en plus grandissante. Après l’assassinat de Tchanou Ousmane Blerius, élève en classe de 2nd C, poignardé par son camarade le jour de la remise des bulletins du deuxième trimestre de l’année dernière, c’est à Nkolbisson en début de semaine, qu’un élève de 15 ans a poignardé son professeur de mathématiques, le sieur Maurice Njoni Tchakounte. L’enseignant qui avait reçu un coup de poignard du jeune élève au niveau de l’épaule s’est vidé de son sang et la mort s’en est suivie rapporte nos confrères d’Afrikmag

Dans le pays règne l’insécurité totale et elle croit très vite…Au cours de cette même semaine, un élève du lycée d’Obala a amputé le doigt de son camarade à l’aide d’une machette.

La victime Mbappe Arnold Alexandre a failli trouver la mort au cours de cette altercation où il a perdu un doigt de la main. Au lycée d’Akwa Nord à Douala, au cours d’une fouille organisée par les responsables de l’établissement, à l’occasion de la visite de la ministre des enseignements secondaires, madame Nalova Lyonga Pauline, un énorme poignard a été retrouvé dans le sac d’un élève. Ce dernier a été immédiatement interpellé par les éléments de la police qui se trouvaient sur les lieux.

Selon la même sources, ces différents actes de criminalité suscitent une vive inquiétude et laissent bien voir une montée de l’insécurité dans les établissements scolaires au Cameroun. Au regard de la situation, la ministre des enseignements secondaires a indiqué que la première mesure serait l’installation des caméras de surveillance dans les établissements scolaires. A cela, s’ajoute le renforcement de la bonne éducation des parents à leurs enfants à la maison. Mais la question qui se pose est de savoir si ces mesures sont assez efficaces et suffisantes pour un retour à la sécurité dans les établissements scolaires au Cameroun.

[fbcomments]