NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

BUZZ- AFFAIRE SEXTAPE HERITIER WATANABE: CE QUE RISQUE L’ARTISTE EN JUSTICE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
450269BB-825E-4014-8ECA-269451AA3B45
Mbet Mobile

 Samedi 16 novembre 2019, il est 23h30 , sur les rives du majestueux Fleuve Congo, Kinshasa la capitale retrouve peu à peu son calme. Sans prévenir les kinois, d’un bond, la ville va se  réveiller de son sommeil. D’un téléphone à un autre, l’information circule. Et elle circule à la vitesse de la 4G.

Deux noms reviennent sur toutes les bouches; Héritier Watanabe et Naomie Mbando, une seule phrase se dit comme pour plaisanter ; “ ne me lâche pas”.

Les projecteurs sont tournés vers l’artiste musicien congolais Bondongo Kabeya alias Héritier Watanabe. Il faut dire que c’est  un weekend malheureux pour l’artiste et sa compagne Naomie Mbando . 

Héritier Watanabe est accusé par le Ministère Public Congolais “ d’outrages aux bonnes moeurs”. Cela fait suite à une sextape dans laquelle on identifie clairement  l’artiste et sa partenaire sexuelle Naomie Mbando en plein ébat sexuel. 

La vidéo s’est retrouvée sur le compte Snapchat de l’artiste musicien. Elle a ensuite fini sa course sur instagram, twitter, facebook et whatsapp. Les proches de l’artiste congolais ont présenté des excuses au nom de l’artiste qui selon eux,  était incapable de parler à cause du choc. 

Ils ont  expliqué dans une vidéo au monde ce qui s’est passé. Hélas, le mal était fait et la justice congolaise n’est pas restée indifférente.

“ Ne me lâche pas”, est l’une de phrase parmis tant d’autres que l’artiste Héritier Wata en train de  jouir adressait à sa compagne sexuelle Naomie Mbando alors qu’ils étaient en plein ébat sexuel. Et sur les réseaux sociaux, les internautes ont récupéré cette phrase pour mimer la scène entre l’artiste et sa compagne…

Selon les dernières informations, le weekend passé, l’artiste et sa partenaire ont été convoqué par le parquet près le tribunal  de Kinshasa Gombe. La raison de la convocation était “ outrages aux bonnes moeurs.”

Selon le commissaire Divisionnaire Adjoint, Sylvano Kasongo; Héritier Wata et sa compagne doivent servir d’exemple afin qu’un tel incident n’arrive plus. L’artiste sera transféré ce lundi à la prison Centrale de Makala selon certaines sources.

 

[fbcomments]