NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

BOZI BOZIANA FETE SES 44 ANS DE CARRIERE MUSICALE LE 08 NOVEMBRE PROCHAIN

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
bozi-boziana

Cette année 2014, l’ambiance est festive avec le père Benz Bozi Boziana et son groupe Antichoc qui constitue l’un des piliers de la musique moderne congolaise. Né Benoit Mbenzu Bokili, et devenu ensuite Benz Bozi Boziana Grand Père, un surnom qu’il s’est octroyé pour sa carrière, l’artiste a marqué plus d’une génération des amoureux de la musique congolaise avec un riche parcours qui part de l’orchestre Zaiko Langa Langa, dont il fut parmi les principales vedettes vers les années 70, en passant par le groupe Langa Langa Stars, Choc Stars jusqu’à la création de son propre groupe nommé Anti Choc, avec lequel il a également connu un grand succès grâce à des chansons comme la reine de Sabah, Doucouré, Zayaki et plein d’autres.
Ce grand parcours musical, qui dénote d’une grande histoire d’amour entre l’artiste et son art, date maintenant d’un peu plus d’un quart de siècle d’existence. 44 ans, c’est précisément le nombre effectif d’années qui caractérise la carrière musicale du seul Grand Père que la musique congolaise connait.
C’est une occasion qui se fête ; et le Grand Père Benz Bozi Boziana n’entend pas la louper. Il organise donc une grande manifestation pour la célébration de ces quatre décennies de son parcours musical, le 08 novembre prochain, au Romeo Golf à partir de 20 heures. Toujours égal à lui-même, le Grand Père Bozi Boziana qui n’a, d’ailleurs, rien changé de son style musicale et dont les charmes de la voix séduisent encore, reviendra sur son immense répertoire de chansons depuis qu’il a commencé sa musique jusqu’à aujourd’hui.
Il faut noter que le Grand Père Benz Bozi Boziana a contribué à la promotion de talent féminin ; il a ainsi propulsé les artistes telles que Déesse Mukangi, Schola Miel, Florence, Betty Bis, Jolie Detta, Valérie Constance et Mi Flo La Rose qui sont restées gravées dans la mémoire des congolais.
Restez sur voilà night pour plus d’infos.

[fbcomments]