NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

BOXE: DOUDOU NGUMBU, DE KINSHASA A TOULOUSE, UN SDF CHAMPION

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
oleksandr-gvozdyk_8jztlb4vmwob1sqwulkihu0ow
Mbet Mobile

Le boxeur français d’origine congolaise Doudou Ngumbu né Doudou Mapuanga Kitanda Djiké a été battu par Oleksandr Hvozdyk par KO technique ( TKO) à la 5e reprise dans un combat de 12 rounds. Ce combat s’est déroulé le samedi dernier à Philadelphie en Pennsylvanie( Etats-Unis) pour le titre de champion du monde WBO de la catégorie des mi-lourds.

A 37 ans, le natif de Kinshasa n’avait aucun complexe face à l’Ukrainien de 31 ans avant de perdre par un arrêt de l’arbitre suite à une blessure au mollet. Il a sérieusement secoué et inquiété le champion du monde en titre surtout à la 3e reprise en le touchant au visage et aux côtes avec son crochet du droit “ Ce n’est pas comme ça que je l’espérais que le combat allait se dérouler, j’ai essayé de faire de mon mieux. C’ est seulement le début du combat et j’avais pour stratégie d’accélérer un peu plus tard “, a-t-il expliqué au micro de nos confrères de RMC Sports.

Mais qui est Doudou Ngumbu “Djiké” ? Né à Kinshasa, le pugiliste est adopté dès l’âge de 6 mois: “ Ma mère adoptive m’a donné tout l’amour dont j’avais besoin”. A 12 ans, le petit garçon émigre en France chez son père biologique( ancien footballeur). Entre lui et sa belle mère, le courant ne passe pas. Commence la vraie galère, à 17 ans, il quitte la maison de ses parents. Doudou passe la nuit chez les copains, les squats, dans les cages d’escaliers et mange à l’intérieur des supermarchés:” il m’est arrivé aussi de voler mais pas de mendier ou de prendre de la drogue”. Selon le Parisien, il a vécu de petits boulots à Toulouse.

Dans le même temps,Djiké découvre la boxe sur les conseils d’un ami rencontré au Gymnase Saint-Sernin de Toulouse. Alors qu’il cherchait à intégrer le centre de formation de Toulouse FC mais soutenu par Karim Temar, un ancien champion de boxe qui lui transmet sa passion pour le noble art, il adopte la boxe. D’abord amateur, Doudou devient ensuite professionnel à 25 ans.

A ce jour, l’ancien plongeur, SDF, vendeur prêt à porter, serveur ou champion d’Afrique ABU ( 2009-2011) compte à son actif 48 combats dont 38 victoires,14 victoires par KO et 6 défaites.

Actuellement aîné d’une famille de 6 enfants, père de 3 enfants, professeur de boxe et éducateur sportif vit dans un 70m2 et envoie chaque mois 500 euros à Kin pour la famille: “ Sans oublier d’où l’on vient,vivre autant des difficultés m’a aidé à devenir un homme”.

[fbcomments]