NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

BIENVENU À KINSHASA, LA VILLE OÙ TOUT LE MONDE  RÊVE DE DEVENIR RICHE…

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
KINSHASA
Voila Banner 468×60

Kinshasa, la ville de tout sauf de l’ennuie. Kinshasa la ville qui ne dort jamais, et  même quand il fait nuit. Une nouvelle semaine, la ville se lève timidement avec un soleil qui s’émerveille de briller sur nos têtes.  Dans les rues kinoises, la première scène qui attire, reste ces enfants qui s’accrochent à leurs mamans, et s’en vont rejoindre l’école. Si eux vont à l’école, il y’a aussi ceux là qui vivent dans les rues, on les appellent “ shegue ”. Les klaxons des taxis jaunes viennent de partout, les routes sont pleines du monde qui monte et descend. Scène vertigineuse, il vous faudrait être un peu patient pour conduire dans les rues kinoises ou pour les traverser, si vous êtes nouveau.

Au delà du beau panorama de kinshasa qu’on peint depuis à cause de la musique et de l’ambiance des points chauds.  Il y’a une caractéristique de kinshasa qui attire tous ceux qui viennent de partout en touriste curieux, les femmes !

À kinshasa, les femmes sont très remarquables, de partout on sait apprécier combien elles sont belles. En jeans ou tailleur, en  robes ou jogging, avec ou sans soutien-gorge, en short ou tout autre tenue, à pieds ou dans une voiture, claire de peau ou noir, rondeur ou pas, marchande ou étudiante, ménagère ou chef d’entreprise,femme au foyer ou celibataire… Faut dire que les femmes kinoises embellissent les rues de la ville.

Ville très multiculturel,  on y trouve presque toutes les races. Des asiatiques aux européens,des  américains aux autres nations africaines. Tout le monde y vit en toute tranquillité. Kinshasa est un centre de rencontre culture, on y rencontre aussi toute la représentation des tribus congolaises. Les Yaka, les lubas, les Swahilis,les bakongos, les Bangalas…

  S’il existe des communes qui ne connaissent jamais le sommeil, tel que Matongé, Lemba, Barumbu, Bandalungwa etc. Il en existe aussi où  tout est calme, et la nuit tout s’endort tel que Gombe, Limete…. Ici, les églises, les boîtes de nuit, les restaurants, les supermarchés des libanais, les salons de coiffure, les pharmacies, etc naissent de partout et tous les jours.

Kinshasa est une ville très sportive, il y naît comme par spontanéité  les clubs de formation des différentes disciplines sportives, tel que le célèbre Centre Ujana et le Club Renaissance.

Une ville qui a une philosophie très motivante, où tout te rappel que tu ne dois pas baisser les bras. Au delà du chant des coqs, il y’a ces cireurs de chaussure, ces collecteurs d’ordures avec leurs chariots , criant “Matiti, matiti” qui veut dire; “Immondice, Immondice ” et encore plus  ces jeunes hommes qui font du porte à porte pour vendre divers service(manucure, repasser et lessiver les vêtements, etc )…qui nous réveillent.

Kinshasa offre une belle vue avec ses grandes constructions au centre ville.  Quand on s’éloigne de la ville, on laisse nos yeux être bercés par une construction urbain dans l’arrière centre ville. Si le matin tout se lève, le soir le soleil se couche de l’autre côté du fleuve Congo. Et si vous êtes près du majestueux fleuve Congo, faites-vous le plaisir d’admirer sa beauté constante et évolutive en même temps.

18 heures après la nuit s’approche,  vous n’avez pas connu kinshasa si vous   n’êtes pas passé au grand marché de la ville, qu’on appel habituellement “Zando” et si vous n’avez pas encore  visité le stade des Martyres de Kinshasa.

Au delà de la ville, il y’a les périphériques qui sont bornés par des sites touristiques. Tous les weekend,  les fêtes de mariage pullulent de partout. Kinshasa, c’est aussi les artistes qui s’expriment à travers leurs oeuvres. Elle est comme ces autres villes d’Afrique, elle s’est lassée de croire aux promesses démagogiques des politiciens. De gauche ou de droite les politiciens font toujours la unes…

Comme une belle maîtresse qu’on ne sait abandonnée , quand on aime kinshasa on a du mal à la quitter. Bienvenu à Kinshasa, la ville où tout le monde  veut devenir riche et les femmes sont toutes belles comme des étoiles…