NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

BEYOU CIEL, L’ANCIENNE CHANTEUSE DE TABU LEY REVIENT SUR SCENE MAIS SOUS UNE NOUVELLE CASQUETTE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
66611449

C’est vers les années 1990 que le public congolais et du monde entier ont découvert la nouvelle perle à la voix angélique de la charmante musique congolaise. Née sous le patronyme de Béatrice Mondjoy, et débaptisée par la suite Beyou Ciel; l’artiste fait une somptueuse introduction sur la scène musicale internationale par celui qui fut considéré, à l’unanimité, comme le « Roi de la rumba congolaise », le patron du groupe Afrisa International, le seigneur Rochereau Tabu Ley.

Elle interprète une très belle chanson alors qu’elle n’a que 22 ans à l’époque; « Marina », le titre et l’unique morceau fait le tour du monde et reste depuis gravé dans la mémoire de mélomanes de la musique congolaise. Ce beau tube lui ouvre la porte de la célébrité en la classant comme diva aux côtés d’autres grandes figures féminines de la musique congolaise à l’instar de Mpongo Love, Abeti Masikini, Lucie Eyenga Moseka, Tshala Muana et Mbilia Bel.

Mais après ce grand succès, l’artiste disparait et se retire complètement de la scène musicale, du moins pendant  huit ans sans donner de ses nouvelles. Elle réapparait au bout de cette période non plus comme étant une chanteuse professionnelle évoluant dans la musique dite populaire ; elle s’affiche donc comme une reconvertie dans la religion chrétienne en ambassadrice de la bonne nouvelle.

La musique, étant plus forte qu’elle, la rattrape et l’invite à mettre sa voix de charme au service de son Dieu. Beyou Ciel se décide de renouer avec la chanson, mais cette fois-là, en accord avec l’aspect confessionnel de sa foi en Christ.

La chanteuse-évangéliste vient de lancer sur le marché du disque, depuis le dimanche 24 août dernier, son premier album intitulé « AMOUR FOU LOVA ». Et pour réaliser cet opus qui consacre son retour définitif sur scène ; Beyou Ciel a recouru au talent de sa jeune sœur Mimi Ciel, qui évoluait dans le groupe Anti choc de Bozi Boziana. Le chanteur Carlyto Lassa y a également participé avec deux autres musiciens notamment Dino Vangu, guitariste et ancien collègue de Beyou Ciel dans Afrisa International ainsi que Rama Ramazani, ancien membre de Viva la Musica du chef du village Molokai Papa Wemba.

Cet album qui compte en tout dix titres est déjà disponible à Kinshasa. Il se révèle comme une vraie bénédiction pour le peuple de Dieu et pour tout le monde.

 

[fbcomments]