NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

BARTHELEMY THIMONNIER, L’INVENTEUR DE LA MACHINE A COUDRE MOURUT UN CERTAIN 05 JUILLET

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
BARTHELEMY THIMONNIER
Voila Banner 468×60

Le saviez-vous ?

On doit l’invention de la machine à coudre à Barthélemy Thimonnier, un industriel et inventeur français né à L’Arbresle (Rhône) le 19 août 1793 et mort à Amplepuis (Rhône) le 5 juillet 1857.

La Révolution française aura certainement contribué à faire de lui un esprit non conformiste. Car, Barthélemy quoique l’aîné de sept enfants, après quelque temps d’études au séminaire Saint-Jean à Lyon, quitte ses parents et s’en va travailler comme tailleur journalier. En tirant l’aiguille pour habiller ses clients, il est hanté par l’idée de coudre mécaniquement et d’utiliser un crochet analogue à celui utilisé par les ouvrières qui font des broderies.

En 1829, son rêve est prêt de se concrétiser car il met au point le premier métier à coudre. Pour mettre en valeur son invention, il signera un contrat avec Auguste Ferrand, ingénieur des mines, qui va se charger de faire les dessins et la demande de brevet de la machine à coudre. Ferrand obtient par ce contrat la copaternité de l’invention dont le brevet est délivré le 17 juillet 1830. La même année s’ouvrira le premier atelier mécanique de confection du monde. Celui-ci va fabriquer les uniformes de l’armée.Mais des ouvriers craignant de perdre leur emploi par l’utilisation des machines vont réussir à détruire l’atelier.

Thimonnier retourne alors à Amplepuis, reprend son travail de tailleur et continue à chercher des améliorations à sa machine. En 1841, 1845 et 1847, il dépose successivement des brevets pour des nouveaux modèles de machines à coudre, mais sa situation reste difficile et le succès n’est pas au rendez-vous. Il va remporter des prix à des expositions universelles et la presse fera ses éloges cependant, l’utilisation de la machine ne se répand pas. La situation financière de Thimonnier est difficile, et il a une famille à nourrir. Il termine donc sa vie comme tailleur d’habits, dans la misère, réduit à vendre ses outils pour subvenir à ses besoins. Il meurt le 5 juillet 1857 à Amplepuis à l’âge de 63 ans, comme de nombreux inventeurs de son temps, sans avoir profité du fruit de sa découverte.