NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

BARRY WHITE LE PRINCE DE LA SOUL MUSIC MOURUT UN CERTAIN 4 JUILLET…  

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
BARRY WHITE LE PRINCE
Voila Banner 468×60

Barry Eugene White, de son vrai nom Barrence Eugene Carter, né le 12 septembre 1944 à Galveston, au Texas, est un chanteur, compositeur et producteur américain de rhythm and blues et de soul des années 1970 jusqu’au début des années 2000. Il était un chanteur américain surtout apprécié des femmes pour ses chansons d’amour pleines de sensualité.

Mais, ce que beaucoup ignore, c’est que c’est en prison que Barry White tombe amoureux de la musique. À 17 ans, alors qu’il est condamné à quatre mois de prison pour le vol de 300 pneus d’un concessionnaire Cadillac d’une valeur de 30 000 dollars. En écoutant à la radio le tube d’Elvis Presley It’s Now or Never, signifiant en français « C’est maintenant ou jamais », il prend conscience de la mauvaise tournure de sa vie ainsi que de l’absurdité de son incarcération.  Cette chanson le marque au point où il décide de donner un tout autre sens à son existence, de faire quelque chose de positif dans sa vie et de se consacrer à la musique.

Celui qui incarnait l’une des grandes voix du rhythm and blues traditionnel, va d’abord écrire des chansons puis produire des groupes avant de se lancer à son tour dans l’aventure. De l’avis général, il a contribué à la naissance de la musique disco avec son très orchestral “Love Theme” en 1974. Très populaire surtout dans les années 70, Barry White avait cependant eu droit tardivement, en 2000, à la reconnaissance du show-business américain avec deux distinctions des Grammys pour sa chanson “Staying Power” sur l’album du même nom après un passage à vide dans les années 90.

Barry White qui était également un homme d’un physique imposant, avait été surnommé « le maestro de l’amour» car son oeuvre illustre une certaine musique disco “cool”, parfois qualifiée aux Etats-Unis de musique pour “s’envoyer en l’air”. Entre 1973 et 1976, il a produit 21 albums, du jamais vu dans l’industrie du disque.

Il succombe à une longue lutte contre la mort le vendredi 4 juillet 2003 à Los Angeles à l’âge de 58 ans au Centre médical Cedars-Sinai, à la suite de multiples ennuis de santé (diabète, hypertension et insuffisance rénale). Il laisse derrière lui huit enfants mais aussi une des plus grandes discographies de tous les temps avec environ 40 albums et des centaines de chansons. Il a vendu dans toute sa carrière plus de 116 millions de disques dans le monde.