NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

ASTUCES POUR NULS 3 – CES ERREURS QU’IL FAUT ÉVITER À L’ÉCRIT .

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
FRANCE
Voila Banner 468×60

Le français est considéré par 80 % des pays d’Afrique comme une langue administrative et une la langue d’instruction . Cependant cette langue est sujette à des controverses à cause de sa complexité de forme et de fond.

Si parler français peut être facile, écrire n’est pas toujours aisé. Voici les fautes que l’on retrouve fréquemment dans les textes et quelques astuce pour s’y prendre .

1. Cent ou cents ? Mille ou milles ?

En réalité, la règle à ce sujet est simple : les nombres sont invariables sauf “vingt” et “cent”. Ceux-ci prennent un “s” lorsqu’ils sont multipliés et qu’ils ne sont pas suivis d’un autre chiffre.

Exemple : 80 s’écrit donc “quatre-vingts” alors que 83 s’écrit “quatre-vingt-trois” ; 160 donne “cent soixante” et 400’ s’écrit “quatre cents”.
Exception : “million” comme “milliard” prennent des “s” car ils ne sont pas considérés comme un nombre mais comme un nom.

2. Différence entre “censé” et “sensé” / “Davantage” ou “d’avantage”

La règle à retenir est la suivante : “sensé” signifie “qui a du sens” ou “qui a du bon sens” alors que “censé” signifie “supposé”. Petite astuce pour ces homonymes : lorsqu’on peut remplacer “censé” par “supposé”, il faut écrire “censé”, avec un “c”. “Davantage” est synonyme de “plus” tandis que “d’avantage” signifie “gain” ou “privilège”.

Exemple : “Je suis censé rendre mon appartement” ; “Un individu sensé ne me menacerait pas de la sorte”.

3. “Dis” ou “dit”?

Ecrit-on “j’ai dit” ou “j’ai dis” ? Pour répondre à cette question, l’astuce la plus simple est de féminiser la phrase. Ainsi, cela permet de détecter la terminaison du participe passé et donc d’éviter toute erreur. Cette règle s’applique aussi pour la terminaison du participe passé issu des verbes du troisième groupe, à savoir les verbes en ‘-aître’, ‘-oître’, ‘-dre’, ‘-re’, ‘-oir’ et certaines verbes en ‘-ir’.

Exemple: “j’ai retranscrit l’allocution présidentielle”. Pour ne pas faire de fautes, tournez la phrase en “l’allocution présidentielle a été retranscrite”. La prononciation de la terminaison au féminin vous permettra de savoir qu’il faut un ‘t’ à la fin.

Statut : Découvrez en une minute les astuces pour bien écrire français