NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

ASTUCES POUR NULS 2 – CES ERREURS QU’IL FAUT ÉVITER À L’ÉCRIT .

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Texte

Le français est considéré par 80 % des pays d’Afrique comme une langue administrative et une la langue d’instruction . Cependant cette langue est sujette à des controverses à cause de sa complexité de forme et de fond.

Si parler français peut être facile, écrire n’est pas toujours aisé. Voici les fautes que l’on retrouve fréquemment dans les textes et quelques astuce pour s’y prendre .

1. Les noms à double consonne:
Une petite astuce mnémotechnique existe : apercevoir (je n’aperçois qu’un “p” à apercevoir) ; chuter (on ne chute qu’une fois, un “t”) ; nourrir (on se nourrit plusieurs fois par jour, deux “r”) ; mourir (on ne meurt qu’une fois, un “r”), etc…

2. Les adverbes en “-ment” prennent un ou deux “m” ?
Fréquemment, remarquablement, abondamment… Vous ne savez jamais avec certitude dans quel cas la consonne redouble? Une règle simple existe pourtant : si la syllabe “-ment” est précédée du son “a” écrit avec un “e” ou un “a”, l’adverbe prend deux “m”, comme par exemple “évidemment” ou “élégamment”. Si la syllabe ‘-ment’ est précédée d’un son ‘e’, comme dans ‘notablement’, il ne faut qu’un seul ‘m’.

3. Différence entre “convainquant” et “convaincant”

La règle orthographique est la suivante : “convainquant” est le participe présent du verbe convaincre – dès lors il est invariable – alors que “convaincant” est un adjectif. Pour savoir dans quel on est face au participe présent et non à l’adverbe, voici l’astuce à retenir : si l’on peut mettre la phrase au féminin (en prononçant “convaincante”), il faut utiliser “convaincant” avec un “c”.

Exemple : “Cet homme est convaincant” ; “Convainquant l’Assemblée, le Premier ministre se fit ovationner”.