NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Mbet – header 7

ASTUCES POUR NULS 1 – CES ERREURS QU’IL FAUT ÉVITER À L’ÉCRIT .

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
ERREURS
Mbet Mobile

Le français est considéré par 80 % des pays d’Afrique comme une langue administrative et une la langue d’instruction . Cependant cette langue est sujette à des controverses à cause de sa complexité de forme et de fond.

Si parler français peut être facile, écrire n’est pas toujours aisé. Voici les fautes que l’on retrouve fréquemment dans les conversations et quelques astuce pour s’y prendre .

1. “a” ou “à” ?
Confondre le “a” du verbe et le “à” de la préposition est l’une des erreurs les plus courantes. Pour reconnaître lorsque vous avez affaire au verbe, passez à l’imparfait lors de la relecture. La différence entre verbe et préposition deviendra évidente.

Exemple : “Il a parlé à tort et à travers”. En utilisant l’imparfait : “il avait parlé avait tort et avait travers “, on se rend bien compte où il faut placer les accents.

2. “é” ou “er” ?
Pour savoir si le verbe doit être conjugué ou écrit à l’infinitif, il faut le remplacer par un autre verbe, comme faire ou vendre.
Exemple : “j’ai jeté l’éponge” remplacé par “j’ai vendu l’éponge” (et non pas “j’ai vendre l’éponge”, donc “é”).

3. “ai” ou “ais” ?

Parfois, il est difficile de distinguer le futur “ai” du conditionnel “ais”. Pour reconnaître le temps, remplacez par la première personne du pluriel (ou la troisième du singulier), la différence sera alors bien plus évidente.
Exemple : “je devrais ou je devrai (aller chez ma mère) ? A la première personne du pluriel cela donnerait : “nous devrions (aller chez ma mère) donc on écrira je devraiS (et non pas : nous devrons – futur –, je devrai).

 

[fbcomments]