NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

‘’ASSOCIATION BOMOKO’’, TOUS LES MUSICIENS CONGOLAIS RANGÉS DERRIÈRE PAPA WEMBA

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
PAPA WEMBA

Les musiciens congolais ont réellement besoin d’évoluer ensemble, mais seulement dans les conditions qui respectent les droits de chacun d’entre eux. C’est dans cet ordre d’idées qu’est née l’association dénommée “Bomoko” par laquelle presque tous les musiciens congolais ont décidé de changer la donne en matière de la gestion des affaires qui touchent à leur discipline artistique.

Chapeautée par Papa Wemba, assisté de Monib production et Senado pour la communication et le marketing, l’association ‘’Bomoko’’ a fait sa sortie officielle le 01 septembre 2015 à la Villa Kamiah dans la commune de la Gombe.

A cette manifestation, il y avait notamment la présence de Félix Wazekwa, Mbilia Bel, Tshala Muana, Werrason, Bozi Boziana, Manda chante, Adolphe Dominguez… Certains artistes ont juste confirmé leur totale adhésion mais n’ont pas pu être présent pour la présentation officielle de cette nouvelle association. C’est entre autres le cas de JB Mpiana. Suivant les dires de la Mamu nationale, l’association ‘’Bomoko’’ est le fruit d’une longue réflexion depuis le périple vers Goma où les artistes avaient répondu à l’invitation de la première dame de la RDC à l’occasion de son anniversaire.  Papa Wemba, le président de l’association, a insisté sur le fait que l’union est la seule force qui puisse permettre à la musique congolaise d’aller de l’avant et retrouver sa place d’antan. Tout s’est dans une ambiance bonne enfant, et la réunion circonstancielle a pris fin sur des embrassades.

PAPA WEMBA AUX FRANCOFOLIES DE KINSHASA

PAPA WEMBA AUX FRANCOFOLIES DE KINSHASA

L’association ‘’Bomoko’’ n’est pas à confondre avec la Socoda. Et elle ne poursuit pas les mêmes objectifs. Cependant, si certaines personnes soutiennent cette idée de rassemblement; d’autres, par contre, font déjà entendre leurs voix contre ce regroupement et attendent de voir son impact réel.

Et dans la foulée quelques questions surgissent notamment celle de savoir si ce regroupement serait une réponse au retrait de certains artistes de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et Droits Voisins ? Les artistes congolais auraient-ils finalement compris que la polémique creuse ne donne aucun bon résultat ? Si c’est vraiment le cas, ce serait alors une très bonne chose d’autant plus que Kinshasa est reconnue comme la capitale de la musique en Afrique. Et comme l’a dit Fally Ipupa lors de sa dernière conférence de presse : ‘’le sens de l’union et du patriotisme présents dans la musique du Nigéria devraient servir d’exemple pour la musique congolaise. Car, c’est dans l’implication des uns et des autres que réside la vraie réussite’’.

Fally Ipupa au Kwilu Bar Kinshasa

Fally Ipupa au Kwilu Bar Kinshasa

Bonne chance à l’association Bomoko et courage à ceux qui pensent changer la culture congolaise.