NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

Après Koffi Olomide et King Kester Emeneya, Péguy chante aussi Tabu Ley

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
peggy tabu
Voila Banner 468×60

Rochereau Tabu Ley nous a quitté le 30 novembre dernier et a laissé un grand héritage artistique inestimable que cherche à “s’approprier” un bon nombre d’artistes congolais s’identifie. Si Koffi Olomide a été le premier à manifester son désir d’interpréter les titres de celui qui a été considéré, par tous ses pairs, comme le roi de la rumba congolaise ; King Kester Emeneya, lui, a même invité le seigneur Ley lors de son concert de Zénith de Paris, en revendiquant sa descendance.  Aujourd’hui et dans la même foulée, c’est au tour de son propre fils Péguy Tabu d’assurer légitimement la relève.

Réalisateur et compositeur au départ, Péguy Tabu était jusque-là connu et sollicité en France où il pour sa maitrise de l’art du coaching vocal. Mais il officiait également comme arrangeur de son pour beaucoup d’artistes notamment pour son frère Youssoupha qui est devenu une de figures emblématiques du rap français.

Lors des funérailles du seigneur Ley, Péguy Tabu s’est illustré comme un des interprètes qui a su reprendre avec une remarquable fidélité  le timbre de cet icône de la musique congolaise.

Et pour honorer dignement la mémoire de son père, Péguy Tabu se produira ce vendredi 24 janvier, à la grande Halle de l’institut français à partir de 19h.

Notez que les places sont à 15 $ et 35$ pour les places VIP .