NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS

A 30 ANS, IL REFUSE DE QUITTER LE TOIT FAMILIAL- LES PARENTS PORTENT PLAINTE !

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Mark Rotondo
Voila Banner 468×60

Il y’a de ces histoires qui sont simplement inimaginables, cela se passe aux Etats-Unis où un homme âgé de 30 ans refuse de quitter le toit de ses parents.  Selon la Rtl.fr, la justice américaine a statué en faveur de l’expulsion immédiate d’un trentenaire de la maison familiale après une plainte déposée par ses parents, à bout.

Cette famille d’américains a rejoué le film Tanguy dans la vraie vie. Christina et Mark Rotondo, un couple vivant à Camillus, dans l’état de New-York, ont porté plainte contre leur fils de 30 ans qui ne voulait pas déménager de la maison familiale malgré plusieurs demandes officielles.

Et ce mardi 22 mai, le juge a donné raison aux parents de Michael Rotondo, statuant pour l’expulsion immédiate du trentenaire. Une décision que ce dernier, qui s’est défendu seul pendant l’audience, a trouvé “scandaleuse”, réclamant 6 mois de plus chez ses parents.

La justice était l’ultime recours des parents de Michael Rotondo. Ils avaient en effet envoyé plusieurs lettre officielles à leur fils, lui demandant de quitter la maison. “Michael, après discussion avec ta mère, nous avons décidé que tu devais quitter cette maison immédiatement. Tu as 14 jours. Tu ne pourras pas revenir. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour mettre cette décision à exécution”, pouvait-on lire dans une lettre datée du 2 février.

Prêts à tout pour déloger leur fils, Christina et Mark Rotondo lui avaient même donné 1.100 dollars (952 euros) pour qu’il puisse se trouver un appartement. Et le couple a également donné quelques conseils de vie à leur fils dans une autre lettre : “Vends les quelques objets que tu as et qui ont de la valeur (…) tu as besoin d’argent et n’auras pas la place pour les garder (…). Il y a du travail pour ceux qui ont peu d’expérience comme toi, trouves-en un, tu dois travailler !”.

Face à la décision du juge, Michael Rotondo a déclaré vouloir faire appel.