NOUVELLES
 PROMOTION SPÉCIALE
 EVÉNEMENTS
Voila Banner 728 x90

10 000$ À GAGNER POUR CE JOB DE RÊVE CONSISTANT À BOIRE DE LA BIÈRE

:::
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
carlsberg
Voila Banner 468×60

Il y a boulot et boulot. C’est-à-dire, il y des boulots où vous bossez sérieusement pour être payé à la fin, et il y en a d’autres où vous n’avez rien à faire de sérieux, mais on vous paye quand même. Peut-être même mieux payé que ceux qui ont à se plier l’échine pour la croissance des chiffres d’affaire de leurs sociétés.

C’est vrai que si l’on vous proposait la deuxième catégorie des boulots et ses avantages sans description de la substance même de la tâche à accomplir, vous auriez le cœur palpitant de joie et d’excitation. Avec un peu de sincérité, vous le reconnaîtriez.

Et si ce boulot consistait tout simplement à passer des journées à ne rien faire d’autres que de siroter une bière ? Ça vous brancherait ? Si oui, voici une occasion. Mais ça va nécessiter que vous vous déplaciez jusqu’au Singapour. Depuis quelques heures maintenant, il y a une offre hors du commun qui est proposée par une société de brasserie dénommée ‘’Carlsberg’’. La tâche consiste à tester des bières pour 2 500$ de l’heure.

 

C:\Users\Carine_KONZI\Desktop\VOILA NIGHT\buzzzzz.jpg

Le job s’effectuera à Singapour dans un hôtel de luxe et l’heureux élu devra simplement boire différentes bières de la marque durant 4 heures et donner son opinion. À la fin de l’après-midi passé en maillot de bain au bord de la piscine, il se verra gratifié d’un joli chèque de 10 000$ pour avoir bien voulu émettre des critiques sur les produits de la marque de bières Danoise.

Pour participer et espérer être le testeur (ou testeuse) officiel (le), il suffit de se rendre sur ce site : http://probablythebest.com.sg/. Aucune expérience n’est requise et vous n’aurez simplement qu’à « décrire quel est selon vous le goût parfait de la bière en 140 caractères, réciter le slogan de la marque et imaginer le nom d’une prochaine bière ».

N’avons-nous pas là un boulot de rêve ?